A l’âge de 15 ans, Serge touche à sa première guitare. D’abord influencé par le flamenco, il est vite séduit en écoutant Paco de Lucia, Al Di Méola et John Mac Laughlin. En mai 1982, mille personnes peuvent alors le découvrir à la salle Marcel Pagnol de Villiers le Bel. Ce concert sera suivi en été 1982 par une tournée dans le sud de la France. De retour dans la capitale, il se produit en première partie de Manitas de Plata en septembre 1982, puis tourne à nouveau dans les clubs parisiens, stations balnéaires hivernales et participe à ses premières émissions radio. En 1983, Serge Krief découvre en lui un goût sans limite pour le jazz de Django Reinhardt, tout en écoutant également Wes Montgomery, Charlie Parker, John Coltrane ou encore Clifford Brown. Il se consacre, jusqu’en 1987, essentiellement à un entraînement intensif. Des critiques et des artistes diront alors que sa technique est irréprochable. Après des tournées en trio, quartet et quintet de 1987 à 1989, il apparaît dans des shows télé ( Canal + en décembre 1989, France 2 en janvier 1990 ). Le 23 janvier 1990, lors d’un concert à la salle Pleyel en hommage à Django Reinhardt, Serge Krief reconstitue avec Babik Reinhardt, Richard Chiche et Pierre Blanchard au violon le célèbre Quintet du Hot Club de France. Le 26 janvier 1990, le trio composé de Serge Krief, Richard Chiche et Thierry Colson se produit au Casino de Paris où ils triomphent. Le 28 mars de la même année, il donne un concert au SAVA CENTAR de Belgrade, en quintet, devant près de cinq mille personnes. En juin 1990 il participe au Festival de Samois en trio et tourne un film pour la télévision anglaise réalisé par John Jeremy : Django Legacy, qui sera diffusé en France et à l’étranger. En août 1990, Serge Krief tourne dans un film produit et réalisé par Alex Métayer. Il réalise la musique du film sous la direction de Babik Reinhardt avec Marcel Azzola ( Accordéon ), Luigi Trussardi ( Contrebasse ), Richard Chiche ( Guitare rythmique ). Juillet 1991, Serge participe accompagné de ses éternels complices, Richard Chiche et Thierry Colson à la Grande Parade du Jazz au festival de Cimiez à Nice. Le trio se produira pour sa première prestation après le groupe du célèbre saxophoniste Bill Evans, et le lendemain après le Trio du guitariste John Mac Laughlin. Il participe également aux Django d’or avec le big band d’Emmanuel Beix. En 1995 il est vite attiré par le jazz moderne, mais ne néglige pas pour autant la musique de Django. 1997, pour que la musique du génial Manouche ne meure jamais, Serge donne des cours à la nouvelle génération de guitaristes et continue ses tournées en clubs et festivals. C’est au mois de juillet 1998, que Serge et Richard vont faire une rencontre décisive en la personne de l’illustre jazzman et désormais pop star George Benson. Le 30 août 1999, George Benson décide de présenter Serge accompagné de son ami et manager Richard Chiche au Blue Note NY en guest, le public leurs fera une véritable ovation. Richard Chiche, Serge Krief et George Benson Richard, Mme Martino, Pat Martino, un ami, Serge et George Benson Un CD a été enregistré au Canada en novembre 1999 avec le violoniste Charles Wizen (JAC Records) Un autre enregistré au « 3 ÈME GYPSY JAZZ GUITAR FESTIVAL » en Angleterre en juin 1999 ou figure 3 morceaux de Serge Krief (Fret Records ) 1999, il participe à plusieurs séances de studio pour des documentaires, clips publicitaires, musiques de films et génériques, avec entre autres le célèbre violoniste Indien Mani L. Subramaniam, le batteur Paco Sery, et le guitariste Louis Winsberg. Serge est un véritable caméléon, il est capable de passer d’un style à l’autre sans difficulté. 2000, suite à ces rencontres et ces deux enregistrements, l’approche innovatrice de Serge dans le Jazz Manouche fût très remarquée. Aux USA la presse en fera largement état, et une interview parue dans Just Jazz Guitar Magazine en novembre 2000 confirmera le choix de George Benson concernant Serge comme la révélation du moment en tant que guitariste de Jazz. 2001, Apres une année consacrée essentiellement à la composition dans un style qui va devenir son élément naturel, il se produit au Sunset invité par Paco Sery ( Batterie ) et avec Mario Canonge ( Claviers ), Linley Marthe ( Basse ), Pierre-Olivier Govin ( Sax Alto ) Il forme son propre groupe Acid-Bop Project avec lequel il interprète ses compositions dans un style Groove et Funk aux influences teintées de George Benson, Pat Martino et Frank Gambale dont la technique révolutionnaire le « sweeping » a fortement marquée le jeu de Serge. 2002, Serge se produira notamment au Jazz Club Half Note d’Athènes, au Festival Jazz à Vienne en trio avec Bireli Lagrène et Richard Chiche, puis en 1ère partie d’Al Jarreau au Park City International Jazz Festival Utah avec entre autres Nathalie Cole, Rick Braun, Jesse Cook, Acoustic Alchemy, Phil Woods et Regina Carter, cette fois avec ses compositions et avec des musiciens locaux Américains dans un Jazz très funk. 2003, 2010 divers concert dans toute la France. On connaissait Serge Krief en tant que guitariste Swing Manouche, style où il excelle depuis plusieurs années. Ce qu’on connaissait moins ce sont ses talents de bopper à tendance Funk qu’il développe en secret depuis quelques temps ( Michel Bedin Jazz Hot ) à suivre …Serge fumée-2 Serge fumée Krief fils 4-2 Krief fils 4 Krief et fils5 A la tienne Serge 3 guitares-3 3 guitares-2 Krief fils2 (1 sur 1)